Céramiques de Vietri

vue Vietri, ville de la poterie, la maison des vrais céramique italienne
vue Vietri, ville de la poterie, la maison des vrais céramique italienne
Vase Parapluies in Vietri céramique (ville de la poterie, la maison de la vraie céramique italienne)
Vase Parapluies in Vietri céramique (ville de la poterie, la maison de la vraie céramique italienne)
vue Vietri, ville de la poterie, la maison des vrais céramique italienne
vue Vietri, ville de la poterie, la maison des vrais céramique italienne
vue Vietri, ville de la poterie, la maison des vrais céramique italienne
vue Vietri, ville de la poterie, la maison des vrais céramique italienne
Wall Fountain dans la céramique de Vietri (ville de la poterie, maison de la vraie céramique italienne)
Wall Fountain dans la céramique de Vietri (ville de la poterie, maison de la vraie céramique italienne)
VIETRI et  la céramique
 
Terroir de talent, art, créativité et couleurs.
 
Vietri sul Mare, la «première perle» de la côte amalfitaine, est l'une des plus importantes villes côtières de la province de Salerne, niché dans la partie la plus protégée du golfe. Déjà habité avec le nom ancienne de ville de Marcina (probablement fondée par les Tyrrhéniens), la ville offre non seulement une belle mer, mais aussi par une magnifique végétation méditerranéenne.
Comme tous les pays de la côte amalfitaine, l'un des plus beaux coins de paradis dans le monde certifiées par le label de site du patrimoine mondial de l'UNESCO, Vietri sul Mare a un touriste fort et est célèbre pour sa poterie.
 
Pour ceux qui arrivent par la mer le spectacle de la majolique du dôme de l'église de Saint-Jean-Baptiste, monument principal du XVI siècle, est la première impression de cet art ancien qui imprègne complètement la vie,  le commerce et l’entreprise artisanale de Vietri .
L'histoire de l'industrie de la céramique, sa tradition séculaire peut être tracée avec une visite au Musée d'Art de la Céramique industrielle Manuel Cargaleiro et au Musée provincial de la
Céramique basée à Villa Guariglia.
 
Toutes les couleurs de la côte amalfitaine semblent se rencontré à Vietri, dans les glaçures et les décorations des céramiques produites depuis 1600. 
Synthèse créative, immédiateté de l'image, des couleurs qui sont combinés pour contraster et pas pour se surimposer avec des nuances, ces sont les caractères qui marquent le chemin de la production de céramique dans la ville de hier et d’aujourdhuie toujours carrefour important du commerce dans  la mer Méditerranée.
 
Nouvelles d'une entreprise florissante, liée à la production de céramiques datant du XIVe siècle, comme le montrent les grandes exigences de bardeaux et tuiles produites dans le hameau voisin de Vietri sul Mare, par les fabricants de cette période. Mais une documentation certaine de l'industrie de la terre cuite de Vietri on peut l’avoir au XVIe siècle avec la production d'ustensiles de cuisine et des objets ménagers tels que des plats, jarres pour la conservation de l'eau, des bols et des petits pots pour stocker les épices et les médicaments.
 
Mais il était au XVIIe siècle qui a eu le saut qualitatif, quand la Céramique de Vietri a été enrichi avec plusieurs formes et décorations qui ont conduit à la création d'objets liés au culte religieux comme la maison de l'eau bénite, carreaux de faïence avec sujets religieux, panneaux et les petites sanctuaires encore éparpillés dans les ruelles de la région.
 
Les liens commerciaux croissants, les caractéristiques uniques du territoire et l'originalité particulière des artisans de Vietri, ils  ont attiré, depuis les années 20 du XX siècle., des célèbres artistes et artisans (Kowaliska Irene, Riccardo Dölker, John French Carrano) qui a conduit Vietri pour devenir l'un des capitales reconnues de la production de l'art céramique.
Les boutiques de céramiques de Vietri sont un spectacle dans le spectacle. Les rues étroites qui grimpent sur la grande terrasse où il y a la ville sont bordées de petites boutiques et d'ateliers où l'art de la poterie atteint des niveaux vraiment uniques, tant de couleurs et de finitions. Chaque objet est relancé en céramique: carreaux, plaques, supports, cendriers, vases et ornements de toutes sortes, figurines, services à thé ou à café, objets sacrés et les célèbres petits ânes.
 
Les petits ânes, qui plus tard devint le symbole de la côte amalfitaine, sont une «invention» des potiers Allemands entre les années 20 et les années 40 du siècle dernier, attirés par le soleil et la mer, ils ont déménagé à la charmante ville côtière. Chimistes qualifiés, les Allemands ont inventé les formules qui ont donné lieu à des couleurs particulières de la céramique, considéré comme «unique», parmi eux le célèbre «jaune Vietri".
 
Styles et influences, sont proposé encore et encore. Dans le même temp, l’artisan aspire à de nouvelles expériences: il passe par les tons chauds classiques de ces endroits, jusqu’à les scènes de la vie quotidienne et de figures imaginaires et contemporain. Ce sont ca les détails qui déterminent la forte personnalité de l’inimitable Ceramica Artistica Vietrese.